7ème Session Ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence d’Aménagement des Terres et de Fourniture de l’Eau d’Irrigation (ATI)

L’Agence d’Aménagement des Terres et de Fourniture de l’Eau d’Irrigation (ATI) a tenu sa 7ème Session Ordinaire du Conseil d’Administration dans la salle de réunion de sa structure, sous la présidence du ministre du développement rural, M. Modibo KEITA, ce mardi 17 février 2022. L’évènement a enregistré la présence du Président Directeur Général de l’ATI, M. Altanata Ebalagh YATTARA, ainsi que les administrateurs, qui avaient pour tâches, entre autres :  la validation du procès-verbal de la 6ème Conseil d’Administration, de l’état de la mise en œuvre des recommandations de la dernière session du Conseil d’Administration, du rapport d’activités 2021, de l’état d’exécution du budget 2021, du projet de programme d’activités 2022 de l’Agence, assorti de son projet de budget.

L’ATI a pour mission de contribuer à la satisfaction des besoins en terres agricoles aménagées, appuyer la réalisation des infrastructures et équipements ruraux dans les bassins de production et accompagner les producteurs dans la gestion des aménagements hydroagricoles.

En souhaitant la bienvenue aux membres du Conseil d’Administration, le ministre Modibo KEITA a expliqué devant les administrateurs que l’agriculture occupe une place de choix dans l’économie nationale avec une contribution de plus de de 40% au PIB. « Le secteur agricole reste le moteur essentiel de notre développement économique, c’est pourquoi  le département du département rural avec le soutien du président de la transition, le colonel Assimi GOITA et le premier ministre Dr Choguel kokalla MAIGA œuvrent inlassablement pour apporter des changements institutionnels, techniques et technologiques et économiques nécessaires au développent des chaines de valeurs pour une agriculture moderne, durable, compétitive et respectueuse de l’environnement », a reconnu le chef du département.

« L’ATI s’est surtout investi dans les études technico économiques financières et environnementales des nouveaux villages agricoles (NVA) dans les bassins de production de l’Office du Niger, de l’ODRS à Sélingué et de l’ADRS à Bafoulabé, du projet de développement de la ferme moderne à Sélingué et des périmètres maraichers dans la zone du Mandé », s’est félicité le ministre du développement rural. Par ailleurs, « l’Agence suit et supervise les projets PARIIS, PDAZAM qui visent à accélérer le rythme des aménagements hydroagricoles, faciliter l’installation des investisseurs », s’est réjoui le ministre du développement rural M. Modibo KEITA.

Le Président Directeur Général de l’ATI, M. Altanata, pour sa part, s’est réjoui de la 7ème Session du CA de l’ATI car dit-il : « la présence du ministre dénote l’intérêt tout particulier qu’il attache à la promotion du monde rural et à la réalisation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans notre pays ».  Un de vos soucis majeurs demeure la modernisation de l’irrigation et de l’entreprenariat agricole », ajoutera-t-il.

Le PDG de l’ATI a soutenu que cette option est un facteur de l’émergence d’un secteur agricole équilibré, compétitif et intégré dans l’économie sous régionale. Par ailleurs, il a souligné que pour l’atteinte de de cet objectif de développement, nous nous dévons d’agir vite et efficacement. « La création de l’ATI comme EPIC, se situe dans ce cadre », a –t-l laissé entendre.

Pour le PDG de l’ATI, les activités menées au cours de l’année 2021, sont pour lui un motif de satisfaction et s’inscrivent dans le programme d’actions du gouvernement de transition, à savoir la promotion de la bonne gouvernance du secteur du développement rural qui est la première richesse du pays.

« L’ATI a retenu parmi ses priorités, la réalisation des nouveaux Villages Agricoles (NVA) qui sont à notre avis une opportunité à saisir pour la création d’emplois agricoles pour les jeunes et en particulier pour les jeunes ruraux », a argumenté M. Altanata Ebalagh YATTARA, Président Directeur Général d l’ATI. 

CCOM MDR

RETOUR EN IMAGES