Lancement des activités du Projet de culture fourragère GIANT KING GRASS à MARAKO dans la commune de Ouelessébougou – Promotion de l’herbe Giant King Grass ou la reine des grandes herbes au Mali.

Le ministre du #Développement #Rural M. Modibo KEITA, le ministre délégué auprès du ministre du Développement Rural chargé de l’Elevage et de la Pêche Youba BA, Madame le ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la Famille WADIDIE Founé COULIBALY au lancement du démarrage des travaux d’aménagements de 50 ha de pépinière de l’herbe Giant King Grass à Marako :
« La culture de l’herbe Giant King Grass est un levier majeur pour la productivité et l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de manière globale. J’invite les agriculteurs, les professionnels du secteur de l’élevage, mais également d’autres acteurs de la vie économique à faire sienne cette technologie pour stimuler la production animale lait et viande afin de répondre aux besoins croissants des consommateurs maliens et exporter la viande de qualité au lieu du bétail sur pied » a- déclaré le premier responsable du département rural.
 
C’est ainsi que le ministre du développement rural M. Modibo KEITA a lancé officiellement le démarrage des travaux d’aménagements de 50 ha de pépinière de l’herbe Giant King Grass dénommée en français la reine des grandes herbes, le Samedi 30 octobre 2021 à Marako commune de Ouelessébougou, région de Koulikoro.
La cérémonie a réuni autour du ministre du développement rural M. Modibo KEITA, le ministre délégué auprès du ministre du développement rural, chargé de l’élevage et de la pêche M. Youba BA, la ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, le sous-préfet et le maire de Ouelessébougou, M. Sékou BOCOUM l’initiateur du projet, les partenaires techniques et financiers, les représentants des organisations professionnelles d’élevage, les chefs des services centraux et régionaux et nombre d’invités.
Ce projet est attendu pour produire des fourrages de qualité, valoriser des investissements et obtenir des performances animales supérieures. Cette innovation technologique en matière de fourrage vient de la Californie aux Etats Unis et est présente de nos jours au Mali grâce à la société agrobusiness Sekou BOCOUM.
 
L’évènement était placé sous le slogan : technologie de Giant King Grass. Solution durable pour booster les productions animales. La culture de l’herbe Giant Grass assure une production fourragère pour le bétail pendant toute l’année.
 
Le coût total du projet est évalué à un milliard huit cent quatre-vingt-dix-neuf millions sept cent quarante un mille FCFA entièrement financé par le budget national. Il s’étalera sur une période de 8 mois de septembre 2021 à avril 2022. Le lancement des travaux concernera les régions de Mopti, Tombouctou, Kidal, Taoudéni et le district de Bamako.
 
Le ministre du développement rural a souligné que le lancement du démarrage des travaux d’aménagements de 50 ha de l’herbe Giant Grass restera graver dans l’histoire du pastoralisme de notre pays car, dit-il « il marque une étape importante dans la politique de l’alimentation de notre bétail », puis de préciser que « le lancement des 50 ha de la culture fourragère Giant King Grass cadre parfaitement avec la politique de développement de l’agriculture dont les actions sont inscrites dans le programme d’action gouvernemental présenté par le Dr Choguel Kokalla MAIGA, premier ministre, sous la haute bienveillance de son Excellence , le colonel Assimi GOITA , président de la transition, chef de l’Etat.
 
Le ministre s’est réjoui de l’obtention de cette technologie Giant King Grass, qui selon lui, constitue une innovation majeure dans l’alimentation du bétail, notamment au sahel. Il a soutenu que cette culture fourragère permet la production fourragère en quantité et en qualité pour l’amélioration de la production, et la productivité du bétail, l’accroissement des revenus des agro éleveurs, la production de biomasse et d’énergie et la production de fertilisant du sol. Pour le patron du monde rural, sa vulgarisation permet également la création d’emplois, et de revenus pour les jeunes. Elle contribuera à la restauration de la paix tant souhaitée au Mali.
 
« Les conditions climatiques des espèces sur lesquelles les herbes Giant King Grass sont cultivées sont similaires aux conditions climatiques maliennes et sahéliennes en Afrique de l’Ouest », a reconnu le ministre Modibo KEITA.
 
La culture de l’herbe Giant Grass apparait comme une grande opportunité que nous devons saisir pour nous inscrire sur la voie de l’intensification de nos productions animales lait et viande, a souligné le patron du monde rural M. Modibo KEITA.
 
M. Amadou SAMAKE, électromécanicien à l’école nationale des ingénieurs de Bamako (l’ENI) Bamako, et ingénieur en énergie nucléaire et système énergétique à l’université d’Arizona Toucsone aux Etats Unis, originaire du terroir, a expliqué que la reine des grandes herbes est une solution à l’aliment bétail. De son point de vue, la vulgarisation de cette culture fourragère au Mali évitera les conflits entre les éleveurs et les agriculteurs à cause de l’aliment bétail. « Les animaux n’auront pas besoin d’aller ailleurs, donc nous aurons plus de viande, plus de lait et moins de conflits. Il a indiqué que la production annuelle de l’herbe Giant King Grass est de 400 à 600 tonnes.
 
A la fin de la cérémonie le ministre du développement, ses collègues, les partenaires et la délégation ont visité la pépinière de production de 5 ha de l’herbe Giant King Grass à Bananzolé. Il a exprimé toute sa satisfaction.
 

CCOM MDR

RETOUR EN IMAGES